Forum du S.P.Q.R.

Forum du S.P.Q.R. de ogame
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Episode 2 (Et alors ? Vous connaissez pas Georges Lucas ? )

Aller en bas 
AuteurMessage
pilip
Membre S.P.Q.R.
pilip

Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 20/06/2006

Episode 2  (Et alors ? Vous connaissez pas Georges Lucas ? ) Empty
MessageSujet: Episode 2 (Et alors ? Vous connaissez pas Georges Lucas ? )   Episode 2  (Et alors ? Vous connaissez pas Georges Lucas ? ) EmptyJeu 23 Nov - 11:10

Prologue


Si le temps avait eu cours il y aurait eu un moment où Paix serait devenu Envie.
Si les mots avaient eu cours alors el aurait dit
"On ne devient que ce que l'on est et nous sommes le fruit de ce que nous fumes, mes Pairs soyez pret(e)s à mon retour à la réalité"
"quoi quand où ?" lui aurait demandé Curiosité.
El se serait mué en Humour pour pour lui rétorquer "Moi toujours chez moi"
Tou(te)s auraient alors résonné "Ainsi soit-il" harmonieusement.
Ni temps ni mots ne furent en fait nécéssaires.

Après des éons de silence la stridence de la porteuse approximative lui vrillait les tympans malgré le casque.
Après des éons d'obscurité la clarté laiteuse des luminateurs lui brulait les rétines malgré ses paupières closes.
Après des éons de néant la délicieuse ironie de ce retour lui arracha sa première pensée:
"Rhooooo...La vie est belle !"

"Après des éons de mutisme... Bon, assez révassé, action avant qu'ils arrivent cash à m'agacer. Machine ? Ajustement steuplé"

-ISS Nef en approche par orbite basse de Jupiter demande autorisation d'alignement pour Terre.
Je répète : ISS Nef en approche par orbite basse de Jupiter demande autorisation d'alignement pour Terre. Répondez, dispatch, à vous.

-Dispatch à Nef, dispatch à Nef: corrigez pour orbite captive et interception Io, je répète: corrigez pour orbite captive et interception Io. Confirmez, Nef, à vous.

-ISS Nef à dispatch, ISS Nef à dispatch : correction sur captive pour Io bien reçue, je répète et confirme correction sur captive pour Io, complète.
Skipper à dispatch : Ya quoi sur Io ? Me dites pas que ça grouille jusque là !

-Dispatch à skipper: Non monsieur, juste le comité d'accueil. Votre retour est un grand jour que nous attendions tous, mais un tel évènement demande quelques préparatifs de part et d'autre ne croyez-vous pas ?

-Skipper à dispatch: Ah. Ok. Donc vous savez qui je suis on dirait. Ca a beaucoup changé depuis mon départ ?

-Dispatch à skipper: On peut dire ça, oui. Venez vous rendre compte par vous-même, monsieur, tout le monde vous attend.

-Bon bin j'arrive, capture dans 70740 sec et inter 32400 derrière, Roger.

Sans passer par Machine il modifia l'axe d'un souffle des auxilliaires, déploya et floqua les restes de la grand voile juste ce qu'il fallait... Sol fit le reste et il put savourer le lever d'Io sur l'arc titanesque de Jupiter jusqu'à l'appontage final.

Ah oué, cette fois il était de retour, pas de doute. Vérifs ADN et métaboliques, ionisation, mesures et contre-mesures... 3 jours en cage sans contact autre que par visio. Une fois son identité et son intégrité duement vérifiées les blablas ronflants, cérémonies ampoulées, compliments aussi sincères et spontanés que des discours électoraux, les médias... Broaf, les moyens avaient changés mais toujours les mêmes salamaleks... Dure semaine de transition pendant laquelle la société humaine s'était ré-aproprié son héros du jour.

Il fut enfin convoqué dans le bureau de démobilisation. Comme prévu sa solde lui avait été versée chaque mois depuis son départ. Il se retrouvait aujourd'hui à la tête d'une fortune suffisante pour le dispenser de toute question sur la nouvelle monnaie en vigueur.

Alors pourquoi cette tension chez son interlocuteur ? Il résista à la tentation de se synthoniser sur ses ondes cérébrales, s'obligea à le laisser suivre à son rythme les méandres de ses hésitations, de ses craintes, de sa sincère sollicitude pour cet être d'un autre monde, d'un autre âge, qui lui faisait face. Se contenta d'ouvrir largement la porte de sa propre curiosité d'un regard encourageant, d'un sourire... Ne pas être autre que ce qu'ils pensaient qu'il était faisait implicitement partie de son nouveau voyage, de sa nouvelle vie.

"Je vous sens sur l'expectative, Pilip. Ne vous inquiétez pas je suis là pour répondre à chacune de vos questions. Mais vous devez vous douter que votre découverte de la force manquante en unifiant enfin physiques Newtonnienne et quantique a profondémment boulversé l'évolution scientifique humaine et nous a permis de développer des technologies inimaginables à votre époque."

"Vous m'en voyez d'autant plus ravi que c'est la curiosité et la volonté de découvrir ce que l'humanité a pu faire de ma découverte fortuite qui m'ont permis de revenir. Sans elles je me serais sans doute laissé dériver définitivement après avoir rédigé et expédié mon rapport. Mais il fallait que je sache.. et le moment est maintenant venu.
Ne vous inquiétez pas, j'ai eu plusieurs millénaires de transe profonde pour anticiper mon adaptation à l'inimaginable.
N'oubliez pas que cette transe ne devait rien à la drogue temporelle ni à la stase bozonique. Ne craignez rien, je saurai gérer le décalage entre mon passé et votre présent. Racontez-moi et je saurai écouter. Expliquez-moi et je saurai comprendre. Faites-moi confiance. Comme je vous ai fait confiance tout ce temps pour faire bon usage des données que nous avons recueilli Nef et moi. Je vous écoute."

"Je vous épargne les détails techniques abscons mais la maitrise des quatre forces élémentaires et de leurs interactions nous ont donné accès à ce que nous pressentions affectivement depuis toujours, une infinité d'univers parrallèles. La plupart sont tellement différents, étrangers, que notre civilisation n'y a pas sa place mais une petite proportion d'entre eux sont régis par les même lois physiques que les notres et sur cette petite proportion il y en a une fraction qui sont vierges de toute forme de conscience. A ce jour nous en avons identifié quarante-trois répondant à ces critères. Quarante trois univers offerts au développement et à l'épanouissement de la civilisation mécanisée, sans que cela ne mette en péril aucune autre ligne de pensée, aucune forme de conscience. Quarante trois univers où l'humanité est enfin libre !

Les différents mode de propulsion matériels que nous avons depuis mis au point sont bien plus rapides et efficaces que votre chère nef à voile solaire qui a rejoint les goellettes des premiers explorateurs terrestres au musée de la Découverte de l'Iconnu, mais aucun n'est instantané. Nos portes de saut hyperspatial ne sont pas à proprement parler un moyen de transport, plutot de réplication. Afin de préserver la cohérence de la civilisation malgré sa dispersion nous avons du fixer des limites spatiales à ces univers. Dans chacun d'eux la colonisation est ouverte sur neuf galaxies contigües, et dans chacune d'elle les cinq cents systèmes solaires les plus aptes à nous recevoir sont sélectionnés. Pour chaque univers cela nous fait disons entre cinquante et soixante quinze milles mondes à conquérir.

La nature humaine et la démographie étant ce qu'elles sont nous avons décidé de mettre en vente ces planètes. L'élite de nos citoyens a maintenant la possibilité de créer son propre empire intergalactique et de le développer dans la limite de neuf planètes par personne. Seule la première de ces planètes peut être achetée, les autres doivent être conquises. Il y a des règles qui garantissent l'équité et une certaine justice. Les empires sont essentiellement technologiques, afin d'éviter l'oppression de la main d'oeuvre celle-ci est entièrement robotisée, de même que les vaisseaux. Le commerce sous forme de troc de ressources et la guerre dans le respect de règles décentes sont les principales formes d'échanges. Tout cela nous permet de préserver les valeurs fondatrices de toute civilisation humaine en évitant la souffrance, la pauvreté et autres inconvénients de la multitude. Il ne tient qu'à vous de relever ce nouveau défi, le plus noble qui soit. Vous n'avez qu'un mot à dire et vous devenez le fondateur et souverain à vie d'un nouvel empire humain."

Pilip lui donna le temps de hausser une paire de sourcils interrogatifs, s'offrit celui de laisser poindre l'ombre d'un sourire au coin de ses yeux avant de répondre.

"19."

Ainsi fut fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Episode 2 (Et alors ? Vous connaissez pas Georges Lucas ? )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appli Nabaztouch sur Iphone/Ipod Touch qu'en pensez vous?
» Georges Blaison prend sa retraite
» Je vous déclare la guerre
» Souvenez vous il y a un an!! Alors nostalgie ou pas......
» Vous avez oublié mon anniversaire :'(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du S.P.Q.R. :: Ambassade culturelle :: Vous êtes le héros, vous êtes l'auteur.-
Sauter vers: